Don contre don
Terminée le 31/08/2015
8 185€ sur 8 000€
 

102%

90 soutiens
 

Nous vous présentons notre projet INOVAL : un projet de création d’entreprise qui aura pour activité la conservation et la transformation de produits agricoles locaux pour une valorisation des productions du Val d'Adour.

Le projet principal est axé sur la fabrication de chips 100% locales et équitables. Elles seront réalisées grâce à une collaboration directe avec les producteurs de pommes de terre et de tournesol qui souhaitent apporter de la valeur ajoutée à leurs productions tout en créant de la richesse sur le territoire du Val d'Adour à travers l'apparition d'une nouvelle activité économique. Nous vous proposons des chips équitables car nous achetons les matières premières à nos producteurs à un prix juste afin qu'ils vivent dignement de leur travail. Elles vous sont ensuite vendues à un prix raisonnable qui nous permet de couvrir nos charges.

 

  Les pommes de terre Agria et le tournesol sont en route pour vous proposer les meilleures chips 100% Val d'Adour !

 

 

Le but du projet chips et de toute l'activité d'INOVAL est de pérenniser le savoir-faire agricole local en travaillant avec des producteurs pratiquant une agriculture respectueuse de l'environnement. Dans le même sens, notre entreprise INOVAL aura une démarche de développement durable avec une gestion responsable de nos déchets et des études d'éco-conception notamment en ce qui concerne les emballages.

 

 

                           Valorisons et développons notre environnement tout en le préservant.

 


Bien que la fabrication de chips soit une activité déjà existante, nous somme fiers de notre démarche innovante qui met les producteurs au cœur du projet de développement. Ainsi, les producteurs ne sont pas que fournisseurs de matières premières mais aussi actionnaires avec une participation dans la gestion de notre société, au même titre que les salariés. Un comité de direction sera mis en place avec un représentant des producteurs, un représentant des salariés et le Président sur le principe d’une personne = une voix.


L’activité d’INOVAL se développera ensuite autours de la valorisation d’autres légumes et fruits sous forme de chips, ou sous forme de surgelés après l’implantation d’une ligne de surgélation cryogénique. Il s’agit d’un procédé de refroidissement garantissant la bonne qualité des produits fragiles à forte valeur ajoutée tels que les champignons ou les haricots tarbais.

 

Quelques produits locaux à développer sous d'autres formes que le frais ou la conserve ... dont le haricot tarbais, fierté locale, qui porte son label rouge !

 


Tous les produits fabriqués par INOVAL seront ensuite distribués en circuit court sur tout le territoire de Bigorre et du Béarn puis sur le grand Sud-Ouest grâce à des magasins de producteurs.

 L'intérêt collectif de notre projet Inoval est multiple :
• Maintenir une activité agricole locale en pérennisant le savoir-faire de nos producteurs qui pratiquent une agriculture respectueuse de l’environnement,
• Créer de la richesse sur le territoire grâce à une nouvelle activité économique qui valorise les produits locaux,
• Permettre le rapprochement producteurs-consommateurs via un circuit court et une politique de prix basée sur un commerce équitable.

 

Notre porteur de projet : 

 

Jean-Michel Lartigue a 40 ans. Originaire des Hautes-Pyrénées, il revient s’y installer en 2011 après une longue expérience dans la grande distribution. A son retour, son objectif est de changer de mode de fonctionnement et de se rapprocher des producteurs de son terroir. Il crée alors sa première entreprise de vente en direct connue sous le nom « Le Carré Fermier ».

 

 

Depuis le premier magasin ouvert fin 2011, trois nouveaux établissements ont vu le jour sur la Bigorre et le Béarn. Jean-Michel a transmis dans ses magasins sa volonté de pérenniser et développer l’agriculture locale sur le principe d’un commerce équitable. Souhaitant un réel rapprochement entre producteurs et consommateurs, il achète directement leurs produits aux éleveurs et producteurs locaux à un prix juste qui leur permet de vivre dignement de leur travail. Il revend ensuite aux consommateurs ses produits fermiers à un prix abordable pour que tous puissent profiter d’une qualité irréprochable.

 

Aujourd’hui il se lance dans la création de sa seconde entreprise : INOVAL.

 

Tout est parti d’un constat simple : le circuit court propose à la vente des produits d’une grande qualité certes, mais des produits bruts ou de première transformation. Le but est donc d’élargir la gamme des produits proposés à la vente et de se lancer dans la production. La suite du projet vous l’avez déjà lue, c’est d’apporter encore plus de valeur ajoutée aux productions de nos agriculteurs locaux.

 

 

Nos producteurs locaux :

 

Jean-Luc Laffonta et Sylvain Andrieux sont deux enfants du pays. Installés respectivement à Larreule et à Odos, ils travaillent depuis longtemps déjà avec Jean-Michel. Grâce à cette relation de confiance, ils l’ont suivi avec plaisir dans ce nouveau projet qui leur permet simultanément de développer leurs exploitations.

 

 

L’un produit plus de pommes de terre que de tournesol, pour l’autre s’est l’inverse, mais tous deux pratiquent une agriculture respectueuse de l’environnement :

  • Les rotations longues, avec des cultures intermédiaires, évitent l’appauvrissement des sols
  • L’irrigation est contrôlée
  • Les produits phytosanitaires sont réduits au maximum
  • Les conservateurs sont bannis

 

Au fur et à mesure de l’évolution d’INOVAL, avec de nouveaux fruits et légumes à transformer, de nouveaux producteurs viendront nous rejoindre dans l’aventure. Nous privilégierons toujours l’agriculture locale et responsable.

 

 

 

Notre ingénieure :

 

Morgane Prouff a 25 ans. Elle a terminé récemment ses études d’ingénieur agroalimentaire mais travaille depuis plus d’un an déjà sur notre projet chips.

 

 

Elle a réalisé, durant son stage de fin d’études, toutes les recherches techniques sur les bonnes matières premières à utiliser et sur les procédés de fabrication. Après une étude de marché et des calculs de prix de revient, elle pouvait dire à la fin de son stage que le projet était viable.

 

Elle est restée auprès de nous après son diplôme et a travaillé jusqu’à aujourd’hui sur les aspects financier et juridique pour qu’INOVAL voit le jour dès cet été.

Plus que l'apport en capital, la collecte est pour nous un moyen de faire connaitre notre projet auprès du grand public.

La création d'INOVAL est selon nous un projet à dimensions 

  • sociale : collaboration étroite entre les producteurs, les salariés, les futurs consommateurs 
  • et sociétale : bienfaits pour l'environnement, pour le maintien de l'agriculture locale, pour le développement de l'économie locale ...


Aussi il nous paraît logique d'impliquer nos futurs clients dans la création d'une entreprise visant à valoriser leur territoire. Différents organismes d'aide ont reconnu les valeurs de notre projet et se sont joints à nous pour nous aider à financer et créer notre entreprise. Nous remercions ici : 

 

  • La coopérative Initiatives pour une Economie Solidaire (IES)
  • Le Réseau Entreprendre Adour (REA) et l'ensemble du Réseau Entreprendre
  • Le Comité Départemental de Développement Economique


Nous n'attendons plus que vous pour un dernier coup de pouce !

Le choix du montant de 8.000 € à atteindre correspond à l'accompte que nous devons verser pour l'achat d'une partie des machines de production. Vous participerez ainsi à l'achat de :

 

 

  • notre éplucheuse à pommes de terre
  • notre laveuse et essoreuse des rondelles de pommes de terre. Ces deux machines permettent tout d'abord d'éliminer l'excédant d'amidon contenu dans les rondelles de pommes de terre car cet amidon peut gêner la cuisson. Ainsi les rondelles seront tout simplement lavées dans un bain d'eau. L'essoreuse (très similaire à votre panier à salade mais juste un peu plus grand) permet ensuite d'éliminer l'eau des rondelles avant de les plonger dans le bain de friture.

 

Actualités

  • Jean Michel

    Jean Michel.L, il y a 1176j
  • Jean Luc

    Jean Luc.L, il y a 1176j
  • Delphine

    Delphine.D, il y a 1176j
  • JEAN DENIS

    JEAN DENIS.A, il y a 1176j
  • Tarbes

    Tarbes.I, il y a 1176j
  • Adour

    Adour.M, il y a 1176j
  • René

    René.F, il y a 1176j
  • Pierre

    Pierre.D, il y a 1176j
  • Jean

    Jean.B, il y a 1176j
  • CHARLY

    CHARLY.M, il y a 1176j

Echanges

Vous devez vous connecter pour réagir dans la discussion
Le porteur de projet n'a pas encore rempli la FAQ
Jean Michel.L

CCI Hautes,Pyrénées accompagne et soutient ce projet.

Objectif de collecte

  • Premier objectif : 8 000 €

    Premier objectif : Atteint

Les contreparties

Investir dans des sociétés comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. Répartissez bien vos investissements et n'investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement.