Accueil > Commerce > La biscuiterie Jeannette
Investissement

La biscuiterie Jeannette

Terminée
570 008€ sur 150 000€
 

380%

156 soutiens | 54 interessés
Plafond de l'operation 930 000€
 

La madeleine Jeannette : un produit historique du terroir normand à relancer

Une biscuiterie emblématique

L'histoire de la biscuiterie Jeannette se confond avec celle de Caen depuis 1850. Usine la plus ancienne de la ville, le parfum sucré qui se dégageait des ateliers de l'avenue Charlotte Corday a marqué des générations de Caennais.

La biscuiterie, Mollier au départ, fabriquait des biscuits secs, du sablé au boudoir. Rachetée par Raymond et Jean Vinchon en 1920, l'usine se lance dans la production de la fameuse madeleine, et travaille la pâte jaune.

L’entreprise se développe tout au long du XXème siècle et emploie jusqu’à 400 personnes dans les années 70.

Déclin dans les années 2000

Faute d’investissements et à cause de mauvais choix stratégiques, les biscuits Jeannette ont peu à peu disparu des grandes et moyennes surfaces dans les années 2000.

La société est finalement mise en liquidation fin 2013 alors qu’elle emploie 37 personnes.

A partir du mois de février 2014, les anciens salariés de la biscuiterie occupent leur usine de Caen sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre, par roulement.

 Vous trouverez ci-dessous un lien vers la conférence vidéo tenue par Georges Viana le 17 mars 2015 pour vous présenter son projet de relance :

http://bit.ly/conferencebiscuiteriejeannette

Un projet de relance pour sauver Jeannette

Touché par le combat des ouvriers pour sauver leur emploi et le patrimoine normand, Georges Viana, homme d’affaires expérimenté qui a occupé différents postes de direction dans des grands groupes, s’intéresse alors à la biscuiterie Jeannette et propose un plan de redressement qui est d’abord refusé par le Tribunal de Commerce de Caen.

Convaincu du potentiel de la biscuiterie, Georges Viana organise une campagne de financement participatif et lève plus de 100 000€ auprès de 2076 contributeurs, confirmant ainsi l’attachement des consommateurs à la marque Jeannette. Suite au succès de cette campagne, la Société SAS Jeannette 1850 a été constituée par Monsieur Georges Viana qui s’est vu attribuer une reprise des éléments d’actifs incorporels de la société liquidée à l’appui d’un nouveau projet d’entreprise objet de la campagne de souscription. 

La nouvelle Société est aujourd’hui prête à relancer la production de madeleines, en revenant aux fondamentaux de la marque : un produit de qualité, savoureux, local et familial. Le nom même de la nouvelle société fait référence au produit historique et au terroir : « JEANNETTE, madeleines fines de Normandie depuis 1850  »

 

Des madeleines savoureuses et haut de gamme

La nouvelle Société va relancer le produit historique et typiquement français qui a fait la renommée de Jeannette : la madeleine au beurre traditionnelle.

Au-delà des valeurs de convivialité et des souvenirs attachés à la madeleine Jeannette, Georges Viana souhaite proposer un produit de qualité et haut de gamme.

Les madeleines seront ainsi déclinées selon plusieurs formats (coquillage, longue, mini-madeleines) et selon plusieurs parfums, aussi bien sucrés (chocolat, vanille, pistache…), que salés (piment, foie gras…).

Pour soutenir la montée en gamme des produits, l’entreprise peut s’appuyer sur le savoir-faire de ses maîtres madeleiniers expérimentés et l’utilisation de matières premières de qualité et locales.

Le pâtissier Philippe Parc, Meilleur Ouvrier de France et Champion du monde de Desserts, apportera en outre son expertise et son savoir-faire pour créer de nouvelles recettes exclusives et haut de gamme.

Enfin, les emballages seront adaptés pour refléter la tradition et la qualité d’un produit régional, en proposant des emballages individuels et des boîtes en bois et en métal.

 

Un projet de relance ambitieux

Repositionner une marque historique à forte notoriété

Le projet de Georges Viana consiste à s’appuyer sur l’histoire et la forte notoriété de la marque pour relancer l’activité.

L’entreprise souhaite se recentrer sur les madeleines tout en opérant une montée en gamme.

L'objectif est de capitaliser sur le côté traditionnel et qualitatif de la marque en réalisant semi-industriellement des produits artisanaux qui ont du goût, en faisant appel aux circuits courts et à des saveurs authentiques qui sont actuellement en vogue en France et également sur le marché des produits alimentaires français de luxe en très forte croissance à l’étranger.

Une stratégie de communication ambitieuse et différenciante ainsi qu'un outil de production modernisé seront les clés de voûte de la stratégie afin d’accompagner la marque vers la reconquête des consommateurs et sa montée en gamme. Le projet de reprise d’activité s’articule ainsi autour d’une remise en valeur de l’image de la marque Jeannette et d’un repositionnement du produit commercialisé.

Le projet industriel

Afin de relancer la production de madeleines, des investissements seront réalisés dans une nouvelle ligne de production plus moderne.

Le projet social

Le projet de relance de la biscuiterie Jeannette permettra par ailleurs de soutenir le tissu industriel local normand et prévoit la création de 47 emplois sur les 5 années à venir.

Un contexte favorable au projet de relance

Les biscuits de type madeleines sont aujourd’hui très appréciés des consommateurs en tant que produit de grande consommation lié au plaisir.

De plus, le retour de la madeleine dans la presse tendance pourrait venir conforter le dynamisme du marché et bénéficier au projet Jeannette.

La marque compte exploiter sa notoriété existante ainsi que ses valeurs de qualité, de tradition et son savoir-faire pour monter en gamme et gagner en modernité.

Des partenariats stratégiques sont déjà conclus avec Philippe Parc, Pâtissier Meilleur Ouvrier de France et la Biscuiterie de l’Abbaye, autre biscuiterie emblématique normande spécialisée dans les biscuits sablés.

Enfin, la campagne de financement participatif réalisée entre septembre et novembre 2014 a permis de démontrer le soutien massif des consommateurs à la marque Jeannette. Cette campagne a été relayée par l’ensemble des médias, en France, mais aussi à l’étranger. Ce succès a attiré l’attention de nombreuses écoles et universités qui souhaitent faire bénéficier gratuitement la SAS Jeannette 1850 de services de communication ou marketing. De même, elle a attiré l’attention de nombreux agents commerciaux, tant en France qu’à l’étranger, pour la distribution des madeleines Jeannette.

Utilisation des fonds

Les fonds levés seront utilisés pour investir dans la relance de la biscuiterie.

Ces investissements portent notamment sur :

-l’achat de matériel

-la recherche et l'aménagement du site

-le financement du BFR de départ

-la constitution de la trésorerie initiale

-le dépôt et l’acquisition des droits de la marque Jeannette



Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte Tudigo pour découvrir les détails du projet, de l'opération ou poser vos questions au porteur de projet
 

L'opération

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte Tudigo pour découvrir les détails du projet, de l'opération ou poser vos questions au porteur de projet

Actualités

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte Tudigo pour découvrir les détails du projet, de l'opération ou poser vos questions au porteur de projet
Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte Tudigo pour découvrir les détails du projet, de l'opération ou poser vos questions au porteur de projet

Echanges

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte Tudigo pour découvrir les détails du projet, de l'opération ou poser vos questions au porteur de projet
Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte Tudigo pour découvrir les détails du projet, de l'opération ou poser vos questions au porteur de projet
Georges.V

Modalités de l'opération

  • Instrument : Actions

  • Ticket minimum : 300€

  • Défiscalisation : IR

  • Plancher de l'opération : 150 000€

Investir dans des sociétés comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. Répartissez bien vos investissements et n"investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement.